AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 William Kayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Gestion de Profil RP
Âge: 37 ans
Organisation: APEX
Rang: Chef d'équipe / Capitaine
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 15
Date d'inscription : 26/04/2017
Localisation : Nexus

MessageSujet: William Kayne    Mer 26 Avr - 20:18

William Kayne
Sexe : Masculin
Espèce : Humaine
Âge : 37 ans
Faction : Nexus
Poste/grade : Chef d'équipe APEX / Capitaine
Parenté : Hélène Kayne (mère, décédée), Arlaan Kayne (père), Erynn Kayne (sœur)
Situation maritale : Célibataire
Planète d'origine : Né le 23.02.2159 sur la Citadelle
Histoire
Né au sein d’une famille réputée dans le domaine de l’aérospatial, William eut pour parents deux ingénieurs qui participèrent à l’élaboration des premiers appareils destinés à conduire la première vague d’expansion de l’Humanité au sein de la Voie Lactée. Hélène et Arlaan Kayne, alors étudiants, se rencontrèrent au lendemain de la découverte de ruines extraterrestres dans le sous-sol martien. Ce jour, qui changea à jamais la vision de leur espèce sur la nature et l’immensité de l’univers, fut aussi le déclic d’une vocation qui ne les quitterait plus. Obnubilés par le fait de donner aux leurs des engins toujours plus performants pour dépasser les limites de l’inconnu, ils entretiendront pendant de longues années une relation semi-platonnique, où seuls le travail et la carrière importent réellement.

Lorsque les leurs finirent par prendre connaissance de l’existence d’une immense communauté galactique, à des années lumières en termes de découvertes et savoir, la motivation d’aider à rattraper ce retard technologique fut un moteur supplémentaire qui  fit  faire un virage encore plus serré à leurs existences que l’année 2148. S’ils ne pouvaient apporter leur pierre à l’énorme édifice que représentait la colonisation des étoiles par la force des armes, en rejoignant la toute jeune Alliance par exemple, c’est sur le plan de l’innovation que l’on pourrait compter sur eux.

Profitant d’un pécule confortable accumulé en dirigeant pendant plusieurs années les équipes de R&D de plusieurs groupes industriels en devenir, les Kayne fondèrent en 2157 leur propre entreprise spécialisée dans les technologies de propulsion : EzoDynamics. Contrairement à ce que laisse penser cet intitulé, la jeune société ne se spécialisa donc pas dans la biotique, mais bien dans les applications de l’ézo à la recherche spatiale, et plus particulièrement pour le développement de moteurs SLM toujours plus performants.

Pourtant, si une chose dans cette galaxie bouleversa leur monde et changea à jamais leur situation plus que confortable, c’est bien le premier domaine. Victime d’une exposition accidentelle à l’élément zéro au cours d’une défaillance survenue pendant un phase de test en laboratoire, Hélène découvrira sa grossesse durant les examens médicaux de rigueur après un tel incident. Fonder une famille ne faisant pas spécialement partie de leurs projets en premier lieu, le couple finira par se faire à cette idée lorsqu’on leur confirma que l’enfant, comme sa mère, n’aurait aucune séquelle de cette malheureuse affaire.

Du moins les médecins le pensaient-ils à l’époque…

Car qu’y connaissait-on alors au sein de l’Humanité de la biotique et de son potentiel ? Il était déjà de notoriété publique que de nombreux fœtus ayant vécu la même situation virent le jour avec d’horribles déformations ou tumeurs, quand ils arrivaient à terme… Savoir que l’enfant ne présentait aucune de ces tares à la veille de la naissance représentait déjà pour le couple un soulagement bien supérieur à toutes les questions qui pourraient subvenir par la suite. Et au final, cet heureux évènement pourrait peut-être servir leurs desseins sur une plus longue période, non ?

Un héritier, quelqu’un pour poursuivre leurs travaux et reprendre les rênes de l’entreprise une fois qu’ils ne seraient plus en état d’avancer, voilà ce qu’était pour eux cette petite chose fragile qui vit le jour dans une clinique réputée de la Citadelle. Les parents avaient fait le choix du meilleur pour leur enfant, non sans un réel intérêt autre que le seul aspect affectif pour l’expliquer. C’est sous la surveillance d’une équipe médicale issue des meilleures écoles terriennes et de consultantes Asaris que le jeune William Kayne vécut les premiers jours de sa courte existence. Ses géniteurs avaient en effet demandé l’avis de quelques représentantes de l’espèce millénaire à son propos, histoire de se préparer à toute éventualité vis-à-vis de ce qui les attendait potentiellement au cours de son développement.

Tout planifier, se tenir prêt à tout pour avancer, aucune place pour l’imprévu… telle était la façon d’être et de vivre des Kayne. Si cet esprit d’analyse leur avait jusqu’ici été bénéfique en affaire et dans leurs laboratoires, il allait en être différemment avec le fait d’élever un enfant. Les années à venir leur démontreraient ainsi leur erreur et façonneraient elles-mêmes l’individu que deviendrait le jeune William. C’est donc au plus grand désarroi du couple qu’on leur annonça qu’ils ne pouvaient que patienter pour voir si leur rejeton développerait un jour des capacités biotiques. Les natives de Thessia elles-mêmes ne pouvaient prévoir une telle chose après si peu de temps passé à étudier l’espèce humaine.

Moins de deux années. 2159 commençait tout juste lorsque ces évènements survinrent…

***

Etait-il réellement un enfant ou un simple outil destiné à poursuivre l’œuvre de ses parents ? Perspicace comme peu de jeunes de son âge, William s’était mainte fois posé la question. Durant toute son enfance, des précepteurs de tous les horizons se succédèrent pour lui prodiguer le meilleur enseignement que son père pouvait lui dénicher, et ce dans maints domaines. CEO D’EzoDynamics, chargé de dénicher les meilleurs contrats et de négocier avec les plus gros poissons, il avait également fait de l’éducation de son fils son cheval de bataille.

Sans doute est-ce la raison pour laquelle tous les individus qui lui dispensèrent des cours furent tous si… carrés, obsessionnels en termes de charge de travail et peu enclins à la critique. De pâles reflets de son géniteur dans leur façon d’être. Mais en dépit de toute bonne volonté qui aurait pu accélérer davantage ses progrès, le jeune garçon n’était pas à plaindre sur les questions d’intellect et de compétences. Grâce aux facilités d’apprentissage acquises de ses parents, il parvint à suivre la cadence dans la plupart des domaines, ce qui suffit à combler les attentes que l’on plaçait en lui. Pour un temps.

Hélas, tout rose qui pouvait être son avenir en comparaison de tant de vies insignifiantes dans la galaxie, William souffrait du syndrome de la prison dorée. Une enfance austère dans un milieu luxueux, l’impossibilité de pouvoir se livrer à des jeux de son âge ou même de côtoyer d’autres gosses que ceux de l’élite… Il était le cliché vivant du gosse de riches qui s’ennuie et aspire à autre chose…

***

Son salut vint au final de la plus grande crainte de ses parents, en sommeil depuis sa naissance… tout comme ses capacités les plus précieuses. Alors que leur héritier était sur la bonne voie pour un jour répondre à leurs attentes, son potentiel biotique se réveilla, lui traçant un chemin tout autre que celui qu’ils escomptaient. Si d’autres gamins voyaient ce phénomène comme un fléau et craignaient le rejet de leurs proches et amis, lui accueillit la nouvelle comme une délivrance. Celle de quitter pour de bon sa bulle pour découvrir ce qui est au dehors, se construire pour de bon, pour et par lui-même. Exit les plans préétablis, bonjour l’inconnu et les nouvelles rencontres.

Aussi, comme il était alors d’usage pour les biotiques humains de son âge, William rejoignit les différents programmes imaginés et gérés par l’Alliance Interstellaire. Au grand dam de ses parents, bien évidemment. Entrant tout juste dans l’adolescence, il fut mis en contact avec des gamins de tous horizons et milieux, réunis par un cadeau de la nature qui pourrait les mener loin, ou causer leur perte pour certains. Le scandale des implants L2 interviendrait en effet quelques années plus tard, nuisant fortement aux biotiques de l’Humanité durant un temps…

Kayne eut cependant la chance de ne pas faire partie de cet échantillon qui représentait un cocktail explosif entre puissance et instabilité. Lui reçut son implant L4 lorsque l’Académie Grissom ouvrit ses portes en 2176 afin de remplacer toutes les initiatives jusqu’ici entreprises par l’Alliance et le secteur privé en termes d’encadrement des jeunes biotiques. En suivant les enseignements de ces différentes structures puis de l’académie, William pu ainsi parfaire ses capacités, cerner ses limites et découvrir ce que c’est que de faire quelque chose pour lequel on est réellement destiné et doué.

Entêté, impulsif et parfois arrogant lorsque la situation s’y prêtait, le jeune homme mûrit au fil des mois tout en se constituant un cercle social qui ne tournait plus uniquement autour des relations d’affaires de ses parents. Ces derniers purent d’ailleurs se consoler en se disant que l’on ne faisait guère meilleure école en matière de qualité de l’enseignement et la diversité des matières dispensées en plus de la biotique. De quoi compléter celui qu’il avait reçu étant plus jeune et consolider des bases déjà bien acquises.

Sans surprise, lorsqu’il ressortit diplômé de l’académie avec les honneurs, des capacités biotiques aiguisées vers un développement offensif à disposition, tout le monde s’attendait à voir William Kayne revenir auprès de ses parents pour enfin prendre la place lui revenant de droit à leurs côtés. Pourtant, tous se trompaient lourdement…

***

Dans un ultime pied-de-nez à ses géniteurs, le jeune homme s’enrôla dans l’Alliance, décrochant le concours d’entrée de l’école d’officiers durant son séjour à Grissom sans les en informer. Désormais majeur et libre de toute obligation envers eux, il rejoignit la prestigieuse institution à l’aube de ses vingt ans. Ironiquement, ce fut  la discipline qu’ils lui inculquèrent dès son plus jeune âge ainsi que l’excellence de son éducation qui lui permirent de briller dans le milieu militaire et de se faire un nom au sein de sa promotion.

Exit la théorie sur la physique de l’ézo ou les cours d’économie, bonjour cours de stratégie, manœuvres en tous genre, science du commandement, stages d’aguerrissement sur des colonies, explications de tous les rouages de la machine militaire que représentait l’Alliance… William dévorait tout avec une insatiable soif d’apprendre. Il se découvrit par la même occasion une passion pour le pilotage de navettes et leur fonctionnement lors de son temps libre, ce qui lui servirait grandement plus tard…

Lorsqu’il fut finalement affecté pour de bon sur le terrain comme Sous-Lieutenant après des années passées à se former à la vie de soldat et de leader, Kayne ne put cependant partager sa joie et sa fierté avec ses proches. Depuis maintenant quelques temps, ceux-ci œuvraient en secret sur un projet qui leur tenait particulièrement à cœur, au prix d’un management négligé de leur société, et d’une attention encore moins grande pour sa jeune sœur Erynn que celle dont il avait fait l’objet.

La jeune fille, de presque 10 ans sa cadette, avait vu le jour peu de temps avant que son ainé ne découvre son potentiel biotique, si bien que tous les deux ne se voyaient que rarement et ne se connaissaient finalement que trop peu. En tant que grand frère, William avait néanmoins des devoirs envers la petite… ce qui le poussa à mettre ses parents au pied du mur. Profitant d’une permission, il effectua une de ses rares visites au sein du siège de l’entreprise familiale. Là, dans le cadre le plus privé qu’il puisse imaginer avec des parents comme les siens - le bureau du PDG d’EzoDynamics – il leur fit part de ses craintes vis-à-vis de sa cadette et des dérives qui étaient les leurs. Vidant son sac sur des années de frustration, l’officier eut la discussion la plus profonde et complète qu’il ne put espérer avec ses géniteurs.

C’est ainsi qu’il entendit parler d’un projet aux dimensions aussi pharaoniques qu’incongrues tant l’entreprise paraissait folle. C’est ainsi qu’on lui présenta l’Initiative Andromède.

***

De leurs bouches, Kayne apprit que ses parents œuvraient en tant que consultants sur une technologie révolutionnaire de voyage spatial : le propulseur SY-PRO. S’il comprit le principe général, les méandres de la technique lui échappaient, mais là n’était pas le principal. Leur idée de se joindre aux colons pour débuter une existence nouvelle dans une autre galaxie que la leur, en emmenant Erynn par la même occasion, fut sans conteste ce qui le mit hors de lui.

Comment pouvaient-ils s’embarquer dans cette « aventure » sans même lui en avoir parlé auparavant ? Encore une preuve de leur égoïsme latent…

Mais William déchanta d’autant plus lorsqu’il comprit qu’il s’agissait d’une décision mûrement réfléchie de leur part et motivée par un évènement inattendu : la faillite de leur société. Pressée par des créanciers toujours plus véhéments, avec un budget R&D crevant le plafond en terme de dépenses et sous le coup d’une OPA hostile à venir, EzoDynamics ne survivrait pas six mois de plus à la pression des marchés financiers.

Un véritable pan entier de l’existence du clan Kayne disparaitrait sous peu dans les mains d’actionnaires peu scrupuleux. C’est ce jour-là qu’il fit son choix. Celui de tout abandonner, un début de carrière s’annonçant brillante en tête de liste, pour suivre sa famille vers des horizons encore inexplorés. Ou plus exactement celui de s’assurer que sa sœur ne manquerait de rien là où elle allait. Il veillerait sur elle, quels que soient les obstacles sur leur chemin. Ici et maintenant venait d’émerger une nouvelle facette de sa personnalité que lui-même n’imaginait pas : il avait finalement le sens de la famille…

***

Remettre sa démission à sa hiérarchie, alors qu’il venait tout juste d’accéder au grade de Lieutenant et au commandement d’une section, fut peut-être la décision la plus complexe et lourde à prendre pour William. Contre tous les pronostics de ceux qui croyaient en lui, il abandonnait l’armée pour se jeter corps et biens dans un voyage sans retour. En cette fin de 2184, il prenait un nouveau départ en tant que futur membre de la sécurité de l’Arche Hypérion. Ses parents avaient joué de leurs relations pour faire remonter son dossier au sein de l’Initiative. De cette façon, grâce à son cursus d’élève officier et surtout ses capacités biotiques perfectionnées à Grissom, le job lui fut aisément acquis une fois les tests de sélection passés et les briefings de rigueur suivis.

Le jeune homme, désormais simple civil le temps d’un voyage de 600 longues années, put ainsi digérer son changement drastique de parcours durant les mois qui suivirent, jusqu’au grand départ. Ce jour-là, alors qu’il embarquait au côté de sa sœur dans un module de cryostase de l’arche humaine, ses parents avaient intégrés depuis quelques temps déjà les leurs, à bord du Nexus. En tant que membre de l’équipe technique et scientifique de la station, telle était leur place.  

***

Le réveil d’un long sommeil de 634 années se fit bien plus mouvementé qu’il ne l’avait imaginé…
Décongelé plusieurs semaines après la victoire des Pionniers sur l’Archonte Kert, le soldat dû assimiler en l’espace de très peu de temps une quantité phénoménale d’informations en vue d’être opérationnel. La position de l’Arche en premier lieu bien évidemment, et surtout la nature de ce qui ressemblait tant à une planète, Méridiane et son incroyable technologie. L’existence des Kerts et Angaras ensuite, formidables ennemis pour l’un, et alliés inattendus pour les autres. Mais surtout la mort de sa mère dont le module n’avait pas survécu au passage initial du vaisseau-station à travers le Fléau.

Une page venait bel et bien de se tourner comme il l’imaginait six siècles plus tôt, mais pas forcément en bien…

Cette perte qui affecta toute la famille eut cependant une contrepartie très étrange. Privé de la seule personne qui l’inspirait réellement et le motivait dans son travail, Arlaan Kayne se consacra à la seule chose qui lui restait vraiment : ses enfants. Ou plutôt sa fille, son fils et autrefois héritier dont il était si fier étant plus qu’à même de s’occuper seul de sa petite personne. Ce qui restait de famille à William s’établit donc sur le Nexus pour un temps, tandis que ce dernier intégrait la toute jeune milice coloniale dirigée par Kandros.

***

Le nouvel officier de la milice y retrouva avec un certain contentement la rigueur et le professionnalisme de l’Alliance, le tout poussé à son paroxysme sous l’égide de nombreux cadres Turiens. Purs produits de la Hiérarchie, ceux-ci permirent de former et préparer tant bien que mal les forces combattantes de l’Initiative au déluge de feu qui s’abattit sur les colonies l’année suivante et persista durant deux longues années. Versé cette fois-ci dans la force armée créée pour combattre les Kerts au sol, William s’apprêtait à vivre son plus grand défi : survivre.

En dépit de quelques accrochages qu’il avait vécu par le passé, le biotique fit donc ses armes au cours de ce qui s’apparentait à une guerre d’asservissement voire d’annihilation lorsque l’envahisseur ne parvenait pas à ses fins. Eos, Voeld, Havarl, Méridiane, le réservoir d’ézo qu’est H-047c, Elaaden ou même Kadara, il écuma tous ces mondes lorsque le besoin de renforts se faisait ressentir par les forces locales de résistance. Inconscient du fait qu’il avait échangé un conflit dans la Voie Lactée pour un autre dans cette galaxie totalement nouvelle et inconnue à son peuple, le soldat perdit son lot d’amis et consentit sans véritablement se poser la question à faire les sacrifices qu’imposait une victoire. La seule pensée concernant la nature véritable du processus « d’Elévation » suffisait amplement à justifier le fait de se battre, sans oublier ses proches restés sur le Nexus…

Au final, si le salut leur vint des machines qu’étaient les Reliquats, c’est avant tout dans le sang de colons ayant pris les armes et de ceux envoyés pour les appuyer que se décida l’issue de cette invasion.

***

Huit ans après la fin du conflit, le processus de reconstruction et de colonisation progresse lentement mais est en bonne voie. L’Initiative a instauré un mode de gouvernement et de représentation semblable à l’espace concilien, et l’entente entre les différents mondes d’Héleus pourrait aller plus mal... Quelle ombre pourrait-il y avoir au tableau ?

Si l’on excepte tous les Pionniers partis au-delà du secteur, des Kerts qui continuent de faire des incursions sporadiques, des Reliquats dont on sait encore si peu et dont les drones peuvent encore s’avérer mortels si on les approche sans y être préparé, des factions dissidentes que sont celles qui morcèlent les Exilés et d’extrémistes comme les survivants du mouvement Roekaar… Pas grand-chose évidemment.

Pour sa part, William Kayne n’a pas encore décidé de raccrocher son  fusil d’assaut. S’imaginant mal en fermier obnubilé par la santé de ses cultures hydroponiques ou en technicien à tout faire d’une agglomération en devenir, il préféra poursuivre au sein des forces de sécurité du Nexus. Reconnu pour sa détermination, son professionnalisme et la vigueur dont il fit preuve au combat, il eut l’occasion de rejoindre les rangs d’une équipe APEX au crépuscule de la défaite Kert. Après quatre années supplémentaires passées à parcourir Héleus dans tous les sens lorsqu’une menace se faisait trop pressante pour l’Initiative, il hérita du commandement de sa propre unité en 2826 et du grade, jusqu’ici définitif, de Capitaine en 2828. Poste qu’il occupe toujours alors que la deuxième décennie de présence des espèces de la Voie Lactée au sein d’Andromède commence.


Apparence
Dans la fleur de l'âge qu'est la trentaine, William arbore la condition physique typique d'un soldat ayant pas mal baroudé à travers le Secteur. Quelques cicatrices parsèment son corps d’un mètre quatre-vingt-quatre, encore que bien discrètes grâce à la qualité des soins qu’il a reçu à la suite de ses missions. La rigueur de son travail le pousse bien évidemment à s’entrainer de façon quotidienne lorsqu’il est en service afin de toujours être au top. En résulte une musculature parfaitement développée et une agilité qu’il met au service de ses capacités martiales. Concernant son allure générale, le trentenaire porte les cheveux courts et une barbe de trois jours qui souligne les traits de son visage. Quant à son regard d’un bleu acier, il en a fait fondre plus d’une, mais a également été la dernier vision de quelques Kerts et vermines qui infestent Héléus…

Sur le plan vestimentaire, Kayne dispose de goûts des plus classiques. Loin d’aimer se faire remarquer, il se contente d’un style simple et efficace : veste de cuir noir et couleurs neutres. Par ailleurs, le militaire n’adhère pas spécialement aux notions poussées d’élégance ou de standing, ce qui le voit fuir tout smoking et autres habits distingués la plupart du temps. Cette aversion, héritée de son enfance au sein des élites terriennes, il n’y contrevient qu’en de très rares occasions. L’uniforme de cérémonie lui sied tout simplement davantage.

Enfin, il revêt une armure type Hypergardien au combat afin de le protéger des tirs nourris dont il pourrait faire l'objet en mission. Son style de combat, alliant atouts biotiques et technologiques, le pousse en effet à être au plus près de l'ennemi.


Caractère
D’un naturel avenant et attentionné envers ses proches, William tente également de l’être avec les autres dans la mesure du possible. Son éducation ayant été ce que l’on peut trouver de mieux en vue de le préparer à devenir un requin de la finance, sa tendance à analyser les gens, les cerner et utiliser tous les moyens à disposition pour avoir l’ascendant sur certaines questions peut néanmoins parfois compliquer les choses… Calme mais aussi baratineur lorsque la situation s’y prête voire l’exige, il ne recule devant rien de ce qui est à sa portée pour parvenir à son but du moment.

Il lui arrive ainsi de faire preuve de pragmatisme au combat, le déchainement de ses capacités biotiques le mettant dans une frénésie que peu aimeraient avoir à affronter.

Par ailleurs, séducteur à ses heures perdues, l’officier compte plus ou moins une conquête dans chaque port humain d’Héléus, encore que cela ne soit pas spécialement un sujet de fierté pour lui. N’ayant tout simplement pas « rencontré la bonne » avec laquelle s’établir, il préfère pour le moment se montrer volage. La culture dont il fait preuve pour un soldat, encore une fois le résultat de sa maudite enfance, peut néanmoins lui jouer des tours dans certains cas. C’est sans doute pour cela qu’il a appris à n’en faire étalage qu’avec parcimonie…


Complément d'information
Signe(s) distinctif(s) : Aucun
Relations avec les autres : Cordiales au possible. Bon vivant à ses heures et homme réfléchi le reste du temps, William n'ira pas chercher le conflit autant que faire se peut. Au moins qu'il puisse en retirer quelque chose...
Des liens prédéfinis ? : Kaylin Volkov, subordonnée et plus si affinités. D'autres possibles si certains son intéressés.
L'objectif de votre personnage à long terme ? : William est un pur produit d'années de service. Il ne se voit pour le moment pas quitter les forces de sécurité du Nexus sauf si un évènement soudain et conséquent en terme d'impact sur son existence venait à lui faire reconsidérer la question ou lui imposait un départ.



Plus sur vous (facultatif)
Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) : Sam Worthington
Comment avez-vous connu le forum ? Je viens d'un autre univers  Lol
Est-ce un double compte ? Nope
Des remarques ? Joli ce nouveau forum, GG pour le boulot effectué  :3
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gestion de Profil RP
Âge: 46
Organisation: L'Oeil d'Heleus
Rang: Leader
Voir le profil de l'utilisateur


Administrateur

Messages : 51
Date d'inscription : 09/04/2017
Localisation : Quelque part

MessageSujet: Re: William Kayne    Jeu 27 Avr - 22:47
Est-ce que je te fais le tour du proprio ? Troll

Allez, je valide, bienvenue, Will ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 

William Kayne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders
» Nouvelle Garde [William]
» William Saule [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Beyond :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-